Le Midi Libre - Monde - 1 israélien contre 25 Egyptiens

Edition du 26 Octobre 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Israël et l’Égypte s’accordent sur un échange de prisonniers
1 israélien contre 25 Egyptiens
26 Octobre 2011

Ilan Grapel, un Israélo-américain détenu au Caire pour espionnage, va être relâché en échange de 25 détenus égyptiens, dont trois mineurs, emprisonnés en Israël.
L’Egypte et Israël ont convenu de relâcher un Israélo-américain détenu au Caire pour espionnageen échange de 25 Egyptiens emprisonnés enIsraël. Annoncée aujourd’hui par la télévision égyptienne, l’information a aussitôt été confirmée par le gouvernement israélien. «L’Egypte a accepté de relâcher Ilan Grapelet à la requête de l’Egypte,Israël a convenu de libérer 25 prisonniers égyptiens», affirme ainsiun communiqué du Premier ministre Benyamin Nétanyahou. Les prisonniers égyptiens libérables, parmi lesquels trois mineurs, ne sont pas détenus pour des raisons de sécurité.
L’accord doit encore obtenir le feu vert du cabinet de sécurité israélien qui se réunira mardi, précise le communiqué. En principe, l’approbation du cabinet de sécurité devrait êtreune formalité. Selon l’agence de presse officielle égyptienne Mena, l’échange doit ainsi avoir lieu «dans les deux prochains jours».
Les trois mineurs égyptiens avaient été arrêtés après être entrés illégalement enIsraël pour vendre des cigarettes, selon la presse égyptienne. Ilan Grapel,un Israélo-américain de 27 ans, avait été arrêté le 12 juin au Caire et accusé d’espionnage au profit de l’Etat hébreu. Deux jours après son arrestation, le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, avait démenti qu’Ilan Grapel se soit livré à des activités d’espionnage. «Je peux dire de façon catégorique que cet étudiant, qui a pu avoirun comportement bizarre et irresponsable, n’a aucun lien avec des services de renseignements israéliens, américains ou lunaires», avait-il déclaré.
Les médias gouvernementaux égyptiens avaient présenté le jeune homme comme un «officier du Mossad», les services de renseignement israéliens, venu «espionner en Egypte dans le but de porter atteinte aux intérêts économiques et politiques du pays». D’après les médias égyptiens, Ilan Grapel est arrivé en Egypte peu après le 25 janvier, date du début de la révolte qui a fait chuter le président Hosni Moubarak, pour y «inciter au chaoset aux affrontements confessionnels». La Mena avait alors affirmé qu’il «se faisait passer pour un correspondant étranger» couvrant les manifestations contre le régime.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel