Le Midi Libre - Culture - Rachid Nacib expose ses phototypes

Edition du 26 Octobre 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




ART 4 YOU
Rachid Nacib expose ses phototypes
26 Octobre 2011

Des phototypes du plasticien Rachid Nacib, réalisées à base de photographies de personnalités algériennes et étrangères, notamment du monde politique, économique et culturel, par la technique du détournement d’images, sont exposées depuis samedi passé à la galerie "Art 4 You" d’Alger. L’exposition, qui restera ouverte au public jusqu’au 3 novembre, propose une vingtaine de tableaux de différents formats, empreints de touches contemporaines et tous inspirés de faits et d’évènements qui font ou ont fait l’actualité nationale et internationale.
Obtenues à partir de célèbres photographies disponibles sur la toile, certaines des phototypes de ce photographe d’art, diplômé de l’Ecole supérieure des Beaux-arts d’Alger, rappellent à travers des formes et des couleurs rassemblées dans un esthétisme particulier, les personnages de l’Emir Abdelkader et l’ancien président chinois Mao-Tsé Toung.
D’autres tableaux, plus proches de l’abstrait, abordent d’autres thèmes, tels que le soufisme, représenté notamment par un derviche tourneur en plein mouvement, donnant l’impression de survoler le monde, et la question palestinienne, présente par des œuvres intitulées "Avis de recherches", conçues à partir de photos réelles de disparus palestiniens.
Kateb Yacine est lui aussi présent à la galerie d’art, non pas par l’un de ses célèbres portraits, mais plutôt à travers sa "Nedjma" à lui, représentée, selon l’imaginaire du plasticien, par un buste de femme habillée en blanc et entourée de formes rappelant des pétales de fleurs rouges.
Parmi les symboles architecturaux du vieil Alger, figure l’antique mosquée de Ketchaoua représentée dans un style futuriste aux multiples couleurs, entourée de formes variées exprimant, à la fois mais de manière indirecte, de la nostalgie et de la fierté. Une vue d’ensemble de l’exposition donne une impression de jonctions multiples entre le passé et le futur, l’ancien et le contemporain, le classique et le moderne, le mort et le vivant...
Rachid Nacib qui a enseigné à l’Ecole des beaux-arts d’Azzazga (Tizi-Ouzou), compte à son actif plusieurs expositions, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Algérie, dont l’exposition universelle de Séville (Espagne-1992).

Par : APS

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel