Le Midi Libre - Société - Le Carnet du Midi

Edition du 20 Octobre 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Le Carnet du Midi
20 Octobre 2011

1882 Le vampire vous salue bien
Béla Lugosi est né ce jour en Transylvanie, Autriche-Hongrie (actuellement Roumanie). C’est un acteur de cinéma hongro-américain, célèbre pour ses rôles dans les films fantastiques et en particulier son interprétation du comte Dracula. Acteur de théâtre et du cinéma tant muet que parlant, il quitte la Hongrie en 1919, pour se rendre en Allemagne puis aux États-Unis. Après quelques années difficiles à cause de son manque de connaissance de l’anglais, il décroche à Broadway le rôle de Dracula, qu’il jouera des centaines de fois, dans la pièce de théâtre tirée du roman de Bram Stoker. Son accent hongrois contribua grandement à son jeu d’acteur. C’est ce même rôle de Dracula qu’il reprend en 1931 pour Universal Pictures dans le film de Tod Browning qui consacre sa célébrité. Malheureusement pour lui, il refuse de jouer la créature du film Frankenstein, la même année. Il est alors cantonné aux films d’horreur, dont la qualité baisse lentement à partir de 1950. Il est, dans ces mêmes années, inquiété dans le cadre du maccarthisme (il était syndicaliste, et avait participé à la République des conseils de Hongrie). Suite à des problèmes de santé, il est traité à la morphine dont il devient dépendant. Il meurt d’une crise cardiaque le 16 août 1956, après avoir tourné quelques rushs muets pour son ami Ed Wood en vue du tournage de Plan 9 from Outer Space

1994 Acrobate et acteur
Burt Lancaster, né Burton Stephen Lancaster le 2 novembre 1913 à New York, est un acteur et réalisateur américain. Il cultive le goût pour la lecture, le dessin et le piano. Il a également une passion pour l’opéra et, possédant une voix de soprano. Mais surtout, c’est un athlète accompli et doué pour toutes les activités sportives, il pratique le basket-ball, l’athlétisme, la gymnastique et a une attirance prononcée pour les acrobaties de cirque. En 1942, pendant la Seconde Guerre mondiale, appelé sous les drapeaux, Il participe au débarquement en Afrique du Nord. Burt Lancaster, présenté souvent comme un aristocrate du cinéma, a incarné des rôles importants dans des films que l’on peut qualifier de monuments du cinéma mondial ou de fresques cinématographiques monumentales. Tout autant ambitieux que bon acteur, il fonde en 1948 une société de production, et réalise en 1955 son premier film (il en réalisera un second en 1974). Côté plateau, il refuse de se cantonner aux facéties acrobatiques en acceptant un rôle dans Tant qu’il y aura des hommes et obtient par ailleurs en 1960 l’oscar du Meilleur acteur pour Elmer Gantry, le charlatan. Sa carrière est jalonnée de rencontres professionnellement et personnellement décisives : Frankenheimer avec Le Prisonnier d’Alcatraz, Visconti avec Le Guépard ou Bertolucci lui offriront ses plus beaux rôles. Il a remporté l’Oscar du meilleur acteur en 1960 pour le rôle titre dans Elmer Gantry, le charlatan. En outre, l’acteur est un démocrate convaincu qui, dans les années 60, a participé au combat pour l’égalité raciale et les droits civiques. Il a fini sa carrière principalement dans les westerns et les téléfilms. ll décède ce jour emporté par une crise cardiaque à Los Angeles

1925 100% casher
Roger Hanin, de son vrai nom Roger Lévy, est un acteur, réalisateur et écrivain français, né ce jour à Alger. Son grand-père fut rabbin et son père, fonctionnaire des PTT. Renvoyé du lycée à cause des lois antisémites de Vichy. il devient engagé volontaire dans l’aviation en 1944. Roger Hanin se définit lui-même ainsi : «Mon vrai nom, c’est Lévy. Mon père s’appelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. À l’origine, c’était Ben Hanine. C’est une fille Azoulay. Je suis 100% casher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif». Néanmoins, il s’est converti au catholicisme à l’occasion de son mariage ; ce qu’il n’a jamais démenti. Beau-frère par alliance de François Mitterrand par son mariage avec Christine Gouze-Rénal, sœur de Danielle Mitterrand, il est surnommé par certains
«Le beauf». Il fut l’un des intimes du président de la République qui fut d’ailleurs témoin à son mariage. Les années 80 sont marquées par son retour sur scène en tant qu’acteur et mettent fin à sa traversée du désert. Grâce à Alexandre Arcady et des films comme Le Grand Pardon ou Le Coup de sirocco, il a pu donner toute la mesure de son «identité pied-noir» et entrer en bonne place dans le box-office. C’est dans les années 80, après l’élection de François Mitterrand, que Roger Hanin se refait une santé cinématographique. Lui qui ne faisait jusque-là que des seconds rôles se voit confier des rôles sur mesure, comme celui du commissaire Navarro créé de toutes pièces par un ami de François Mitterrand. Ce sera son rôle le plus célèbre. Assigné par Jean-Marie Le Pen devant les tribunaux pour diffamation, il sera reconnu coupable d’injure. Hanin s’est opposé aux dirigeants du Parti socialiste après la mort de l’ancien président et a adhéré au Parti communiste au service duquel il met sa notoriété.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel