Le Midi Libre - Supplément Magazine - Y a-t-il eu réellement éveil du monde musulman ?

Edition du 5 Septembre 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Ramadhan karim
Y a-t-il eu réellement éveil du monde musulman ?
30 Août 2011

(Suite et fin)

Malgré le retard et la faiblesse que les Musulmans ont connus pendant une période assez longue de leur histoire, ils n’ont pas cessé d’avoir de temps à autres des dirigeants et des réformateurs qui ont su défendre leur pays et préserver leur dignité par différents moyens. Ces rares personnes ont, en effet tout sacrifié pour la religion et la patrie, ils ont guidé leur peuple vers la renaissance en combattant le désordre et en insistant sur l’instruction et la recherche du savoir. Parmi ces dirigeants nous citerons Mohamed Abdou, Jamal Eddine Afghani, Abdelkader Al-Jazaïri, Abdelkrim Al-Khatabi, Omar Al-Mohamed Iqbal, Ibn Badis et autres. Leur lutte a apporté ses fruits : leurs pays se sont réveillés après une longue léthargie. Ils se sont rendu compte cependant qu’ils étaient dans des chaînes difficiles à briser, et entourés de remparts difficiles à franchir.
Ils se mirent alors à organiser des révolutions successives et des sursauts répétés. Ils durent aussi faire des sacrifices énormes pour que soient lavées du sang de leurs martyrs les souillures qui ont entaché leurs nations et que soit restituée leur dignité. L’épopée qui en a fait un million de martyrs sur cette terre d’Algérie est un exemple éclatant pour le monde entier. Il en est de même du peuple Libyen dont la lutte héroïque au début de ce siècle, se poursuivit pendant vingt et un ans contre les fascistes italiens.
Ce peuple qui comptait près de 3 millions avant l’occupation, retomba à moins d’un million, il en fut de même des autres pays musulmans qui livrèrent des combats d’un héroïsme inégalable et purent ainsi libérer leurs pays de la domination militaire. Comme leurs ancêtres, avant eux, les Musulmans eurent toujours, au cours de leur lutte, l’impression de défendre la même nation qui constitue le même corps et qui a les mêmes fondements, et, à chaque fois qu’une de ses parties souffre, les autres parties en ressentent la douleur ainsi que le dit notre généreux Prophète que la bénédiction de Dieu et le salut soient sur lui. ‘‘Une communauté dont les membres forment un tout si homogène, par l’amour et l’entraide, qu’ils ressemblent aux membres d’un même corps, lorsqu’un membre est malade, les autres en ressentent l’effet et tombent dans la fièvre et l’insomnie’’.
Ce colonialisme a combattu et ne cesse de combattre par tous les moyens cette vertu chez les Musulmans, en ourdissant des stratagèmes et en répandant la guerre civile et les causes de dispersion. S’il a, en partie, réussi à induire en erreur certains responsables dans certains pays, il n’a pu rien faire avec les peuples dignes de nom qui possèdent la force morale suffisante pour détruire les erreurs. Le colonialisme éprouve de la gêne à voir la communauté islamique jouir d’une audience, car cela a un effet direct sur lui, puisque il expose au danger les intérêts qu’il possède dans les pays musulmans, pays qu’il a traités toujours comme une mamelle, dont le lait abondant est destiné à l’enfant aisé et formé de l’Europe et ce au détriment de ses propres enfants.
C’est pour cette raison qu’on le voit aujourd’hui, après s’être rendu compte que la force n’était plus un moyen suffisant s’essaie de nous induire en erreur par des méthodes qui relèvent, en apparence, de la charité, mais qui cachent des visées que traduisent ses attitudes véritables.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel