Le Midi Libre - Sport - «Les dates peuvent être changées» (Lamine Diack)

Edition du 5 Septembre 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Mondiaux-2017 d’athlétisme
«Les dates peuvent être changées» (Lamine Diack)
5 Septembre 2011

Les Championnats du Monde 2017 d’athlétisme peuvent se dérouler en dehors des dates traditionnelles, si Doha, un des deux candidats avec Londres, était choisi pour les accueillir, a indiqué le président de la Fédération internationale (IAAF), Lamine Diack, hier à Daegu.
"On peut changer les dates. Nous n’avons jamais dit que les compétitions devaient se dérouler en août. Je n’ai rien contre le fait que les Mondiaux clôturent la saison", a déclaré le patron de l’IAAF lors d’une conférence de presse de clôture des Mondiaux-2011.
A Doha, les températures estivales peuvent atteindre les 40 degrés. Déjà organisateur du Mondial-2022 de football et des Championnats du
Monde de handball messieurs en 2015, le Qatar est également candidat à l’organisation des jeux Olympiques 2020, en dehors des dates traditionnelles (15 juillet-31 août).
Pour rappel, les Mondiaux-2013 d’athlétisme auront lieu à Moscou alors que ceux de 2015 se dérouleront à Pékin

Mondiaux-2011 d’athlétisme (finale 1.500 m)
Boukensa termine à la 11e place
L’Algérien Tarek Boukensa a terminé à la 11e place de la finale de l’épreuve du 1.500 m des Mondiaux d’athlétisme à Daegu (Corée du Sud), disputée samedi et remportée par le Kényan Asbel Kiprop avec un chrono de 3 min 35 sec 69/100es contre 3:38.05 pour l’athlète algérien. La médaille d’argent a été remportée par l’autre Kényan, Silas Kiplagat, en 3 min 35 sec 92/100es, alors que le bronze est revenu à l’Américain Matthew Centrowitz (3:36.08). Tarek Boukensa, qui s’était qualifié jeudi pour la finale en terminant deuxième de sa série, a devancé au classement le Néo-Zélandais Nicholas Willis (3:38.69) qui avait pris les commandes lors des 800 m.
Son entraîneur et manager, Ammar Brahmia, avait estimé jeudi que son athlète, âgé de 29 ans, était capable d’un "coup d’éclat", notamment après l’élimination du Bahreïni d’origine kényane Yussuf Saad Kamel, tenant du titre.
Mais ça n’a pas été le cas et Boukensa doit se contenter de cette 11e place en finale avec son 3:38.05, loin de sa meilleure performance qui est de 3:30.92 et du chrono de 3:34.70 réalisé en cours d’année.
De son côté, Kiprop, 22 ans et champion olympique en titre, a offert à son pays sa première médaille d’or sur la distance en 13 éditions des Championnats du Monde.
Kiplagat avait réalisé cette saison la meilleure performance mondiale (3:30.47.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel