Le Midi Libre - Midi Associatif - De la culture au service de la jeunesse

Edition du 12 Janvier 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Association culturelle des jeunes Algérois
De la culture au service de la jeunesse
12 Janvier 2011

C’est dans un petit siège très modeste à Vieux Kouba, dans la capitale, que s’est installée, depuis la fin 2008, l’association culturelle des jeunes Algérois. Une association productrice d’art et de beauté.

Ils sont quelque 20 jeunes à y évoluer. Chacun dans son domaine, musical ou artistique, est un créateur de première qualité. Musique, dessin, art plastique, comédie font le charme d’une diversité et richesse culturelle qu’adopte aujourd’hui, comme plusieurs autres villes algériennes, la capitale. «Ce petit siège est en quelque sorte une planète à part, un univers de découvertes qui rassemble des passions, des ambitions et aussi des avenirs de jeunes qui croient tellement en la beauté de la vie dans un monde plein d’art et de création», soutient Djamel Amrani, le parrain de ces jeunes. «J’ai toujours cru que cette jeunesse a beaucoup de choses à dire et à faire aussi et la culture et l’art sont à mon avis le meilleur champ d’évolution d’une jeunesse créative et ambitieuse qui n’a juste pas trouvé des occasions pour se prouver», ajoute-t-il. Attiré par la poésie, la littérature et l’histoire ancienne, le jeune président d’honneur de la jeune association a décidé de s’imposer dans un monde, selon lui, «occupé par les grands noms seulement, et les jeunes talents n’ont hélas pas place».
«Personnellemen, j’ai eu beaucoup de chance parce que j’avais quand même un minimum de moyens et de soutien aussi de la part de mon père qui est du milieu culturel ce qui m’a permis de promouvoir et de paraître un peu sur la scène et j’ai même eu de modestes participations dans le monde de la littérature, notamment l’histoire», ajoutera-t-il.
«Dans mon parcours j’ai rencontré de nombreuses personnes toutes talentueuses et dans différents domaines, ce qui m’a poussé à réfléchir à la fondation d’une association qui accueille désormais aujourd’hui tous les jeunes talentueux dans différents genres artistiques et culturel et nous avons débuté chez moi toujours à Kouba avant d’arracher ce petit siège qui se transforme petit à petit en un réel petit centre culturel ouvert à tous et qui n’a qu’un objectif : favoriser les rencontres entre jeunes artistes et promouvoir la création artistique et culturelle». Tout comme les jeunes talentueux de plusieurs régions du pays, les membres de l’association culturelle des jeunes Algérois, croient fermement qu’ouvrir un espace culturel, c’est casser les ghettos pour une jeunesse pleine de talent et de créativité mais qui n’a seulement pas eu l’occasion de prouver son existence et montrer son savoir-faire. Ces jeunes ont voulu, à leur manière, prouver que les jeunes Algériens ont d’énormes capacités chacun dans son domaine, mais pour le moment ils ne trouvent que des barrières qui bouchent leurs horizons et limitent leurs ambitions. Il faut dire que le siège de l’association est devenu dans un temps record un lieu convivial où des jeunes se retrouvent pour découvrir des artistes de tous les horizons. Toutes les cultures et les arts se rencontrent ici et ressortent avec une âme algérienne qui prouve magnifiquement bien son ouverture sur le monde et sur l’autre. Une âme très large qui accepte tout, l’essentiel est que ça soit beau. Ladite association est devenue aussi un petit laboratoire où on essaie de mélanger des genres musicaux, des sons, des voix, où chacun peu apporter un plus afin de donner un produit final plein de charme et de créativité. Elle est très riche avec la le diversité d’arts qu’elle contient et l’émulsion de musiques : châabi, rai, rock, jazz et et autre blues. Des poètes nous font parfois goûter à la magie de la mélancolie, mais aussi des peintres qui nous apprennent à aimer ce silence muet dans l’image mais très bavard dans le sens qu’exprime un tableau artistique. Pour le début de cette année, les membres de l’association ont organisé plusieurs activités culturelles dont des soirées de poésie où de grands noms et de jeunes talents ont partagé leur passion et leur amour de la belle parole, des concerts de rap, de jazz, dans différentes salles d’Alger. Et pour fêter Yennayer, l’association organisera demain des rencontres et des concerts pour perpétuer les traditions et les coutumes des ancêtres. En cette occasion, une exposition d’artisanat est prévue au centre culturel de Kouba, affirme M Amrani.
Cette véritable pépinière de talents qui est encore très jeune mais qui agit comme les grandes au profit de cette jeunesse talentueuse qui explosent d’énergie et qui ne veut qu’un peu plus d’attention et de chance pour s’exprimer et s’épanouir, n’attend à présent qu’un petit plus de la part des autorités concernées puisque l’essentiel, elle l’a, le talent, l’énergie de la jeunesse et la bonne volonté. Il reste un bon accompagnement financier et un encadrement pour que cette jeunesse puisse donner le meilleur d’elle-même.

Par : CHAFIKA KAHLAL

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel