Le Midi Libre - Midi Est - RÉFECTION DES ARTERES

Edition du 23 Octobre 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




EL-KALA, Travaux publics
RÉFECTION DES ARTERES
23 Octobre 2010

La cité les Allemands, qui souffrait dans un passé récent de la dégradation des chaussées, a été retapée à neuf ce qui a ravi les habitants qui passeront incontestablement un hiver meilleur par rapport aux précédents. Ailleurs, de nombreux tronçons routiers et réseaux d’assainissement ont été rénovés.

Les actions entreprises récemment en faveur de la population pourront-elles rémédier à l’image négative qu’ont les touristes de cette ville dont les habitants sont affables et hospitaliers ? Avec le temps, les coutumes, les mœurs et les habitudes ont beaucoup changé. Récemment, le collectif de l’APC d’El-Kala a mis les bouchées doubles pour améliorer le cadre de vie des habitants en effectuant des travaux de réfection du réseau d’éclairage public, à savoir l’installation de nouveaux luminaires à la place des anciens, défectueux pour la plupart.
Mais force est de constater qu’en dépit des travaux effectués, de nombreux quartiers restent mal éclairés, laissant le champ libre aux maraudeurs bandits des grands chemins. La cité les Allemands, qui souffrait dans un passé récent de la dégradation des chaussées, a été retapée à neuf ce qui a ravi les habitants qui passeront incontestablement un hiver meilleur par rapport aux précédents. Ailleurs, de nombreux tronçons routiers et réseaux d’assainissement ont été rénovés.
Les avaloirs ont été aussi curés au même titre que les réseaux secondaires d’évacuation des eaux pluviales de la ville. L’eau coule à flot au niveau d parc communal au vu et au su de tout le monde. Le ruissellement de l’eau, dû sûrement à une rupture de tuyau, a dégradé la chaussée réaménagée par un citoyen de cette cité de Djeffal-Torki. Une réfection en bonne et due forme doit se faire par les agents des services des eaux qui, chaque trimestre,  perçoivent leur dû des contribuables. Dans certaines cités, les réfections effectuées ont pour but d’éviter les inondations pendant les intempéries. Mais il n’en demeure pas moins que le cadre de vie de cette commune s’est dégradé au fil des ans.
La ville qui était l’une des premières destinations touristiques a perdu ses clients pour deux choses essentielles : primo la cherté de la vie, secundo El-Kala croule sous le poids de la saleté à longueur d’année.
Une question se pose néanmoins : Lui a-t-on donné les moyens pour pouvoir se débarrasser de ces tas d’immondices qui jonchent le sol ? La question demeure posée vue que cette ville nécessite réellement une réhabilitation, un vrai coup de balai.

Par : Mourad Saber

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel