Le Midi Libre - Midi Est - Premières mises en garde

Edition du 23 Octobre 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Sétif, sortie du nouveau wali
Premières mises en garde
23 Octobre 2010

Pour sa première activité officielle, le nouveau wali de Sétif, M. Abdelkader Zoukh, a convoqué une réunion restreinte aux cadres de son exécutif, chefs de daïra, directeurs et attachés du cabinet, liée à l’exécution du programme présidentiel et du développement local. Dans son allocution d’ouverture, il a insisté sur les orientations nécessaires pour la bonne exécution de la stratégie et la démarche à suivre pour l’exécution des différents programmes tout en n’hésitant pas par moment à tirer à boulets rouges sur ses subordonnés. C’est l’expression de sa volonté dans le domaine de l’amélioration du cadre de vie des citoyens qui a pris une large part au cours de la première sortie du nouveau wali de Sétif. En effet, il a annoncé l’installation d’une cellule technique composée de professionnels de l’urbanisme qui prenne en charge l’aménagement de l’environnement. Une « innovation » qui traduit les préoccupations du chef de l’exécutif dans la préservation du cadre de vie des citoyens en matière d’habitat, mais aussi un enjeu fondamental qui ressort de ses orientations en direction des cadres de son exécutif qui fixent la qualité de la gestion urbanistique et celle de l’occupation du sol et la recherche systématique d’un rôle plus performant de tous les partenaires. Mais aussi un objectif qui sous-entend cette démarche visant à éradiquer la prolifération des constructions illicites, un volet qui semble échapper à la gestion précédente. Plus loin, M. Abdelkader Zoukh évoquera le dossier de l’habitat à Sétif où la wilaya a bénéficié de 71 mille logements au titre du programme quinquennal 2010-2014. « Avec le programme d’habitat tous types confondus, je pourrais avancer que la crise du logement sera largement atténuée dans cette wilaya », a-t-il assuré. Le nouveau wali n’a pas manqué de clarifier d’un ton assez sévère le rôle des représentants de l’administration locale comme il a insisté sur la discipline et l ’abnégation dont doivent faire preuve ses collaborateurs. « Chacun de nous doit faire son travail en toute conscience et apporter sa contribution avec solidarité», a-t-il martelé, comme pour mettre en garde les partenaires du développement local contre la bureaucratie. « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour mettre fin à ce fléau », a-t-il martelé.

Par : Abdelhalim Benyellès

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel