Le Midi Libre - Midi Est - Les programmes de développement maintenus

Edition du 23 Octobre 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Session ordinaire de l’APW
Les programmes de développement maintenus
23 Octobre 2010

Le plan de modernisation de la capitale de l’Est sera maintenu et mené à bon port, selon le nouveau wali. Il adressera d’emblée un appel à l’ensemble de l’exécutif, des responsables et des acteurs de la société civile aux fins de « consentir tous les efforts » pour une bonne gouvernance et la concrétisation du plan de développement quinquennal 2010-2011.

La troisième session ordinaire de l‘assemblée de wilaya (APW), qui s‘est tenue mercredi dernier, a consacré ses débats à quatre secteurs : l‘agriculture, la culture, l‘éducation nationale et le tourisme.
Contrairement aux autres dossiers évalués par des chiffres déjà connus et publiés, celui du parc de djebel ouahch a été abordé pour la première fois. L‘assemblée élue a enfin décidé de se pencher sur l‘état et le devenir de cette immense réserve naturelle, d‘une superficie de 45 hectares. Mais ce qui était le plus attendu, c‘était l‘allocution du wali, Noureddine Bedoui. Ayant pris les rênes du pouvoir à Constantine il y a à peine quelques jours, le nouveau chef de l‘exécutif s‘est brièvement exprimé sur deux ou trois points des perspectives de sa politique locale. Le plan de modernisation de la capitale de l‘Est sera maintenu et mené à bon port, selon le M.Bedoui. Il adressera d‘emblée un appel à l‘ensemble de l‘exécutif, des responsables et des acteurs de la société civile aux fins de « consentir tous les efforts » pour une bonne gouvernance et la concrétisation du plan de développement quinquennal 2010-2011.
L‘allocution du premier magistrat de la wilaya, certes, n‘ a pas levé le voile sur les grandes lignes de la stratégie de développement néanmoins il poursuivra le programme entrepris par son predecesseur. Sans verser dans les détails, les contours de la politique de développement semblent, pour le moins, évidents. La continuité sera ainsi le maître-mot.
Les chantiers déjà lancés seront poursuivis, à en saisir de l‘intervention du nouveau wali, mettant ainsi un terme à toutes les supputations quant à la concrétisation des projets actuels, colportées dans toutes les strates de la société. Le scepticisme que beaucoup ont affiché depuis le départ de l‘ancien wali, Abdelmalek Boudiaf, a de suite été balayé d‘un revers de la main.
C‘est presque une promesse faite à ce dernier. Le plan de modernisation de Constantine qui coûtera 14 milliards de dollars sera bel et bien réalisé.

Dispositif d’activité et d’insertion sociale
Plus de huit cents postes disponibles
Dans le cadre du dispositif d’activité et d’insertion sociale (DAIS) pour l’année 2010, destiné à des jeunes au chômage et sans qualification, la wilaya de Constantine dispose d’un programme de 810 postes d’emploi. Ce programme confié aux services de la direction des affaires sociales (DAS) sera réparti sur toute commune et administration ayant formulé une demande en la matière. Cette formule de résorption du chômage a subi quelques modifications à même de réjouir les béneficiaires. Sa rétribution qui était auparavant de l’ordre de 2.500 dinars a été revue à la hausse à partir de cette année. Désormais, tout jeune chômeur ayant contracté un emploi dans le cadre de ce dispositif percevra 6 mille dinars par mensualité.La validité des contrats de ces postes d’emploi est d’une année, reconductible une seule fois, soit pour une période maximum de 24 mois. Le dispositif d’activité et d’insertion sociale est destiné aux populations au chômage et dont l’âge est compris entre 18 et 40 ans. Selon la direction des affaires sociales, la priorité dans les recrutements est donnée aux régions et zones enclavées et démunies. Ce dispositif de l’emploi est défini comme étant « d’utilité publique et sociale essentiellement ». C’est en raison de cette particularité que les communes s’avèrent être les premières intéressées. A ce titre, l’embauche sera orientée vers certaines activités, lesquelles touchent directement l’environnement immédiat du citoyen. Les recrues seront affiliés aux services d’hygiène et d’assainissement, des bureaux, des parkings des administrations etc. Aussi dans les services sociaux des mairies: dans l’aide des personnes âgées impotentes ou invalides et la prise en charge de leurs démarches administratives.

Infrastructures sportives en chantier
Le secteur des sports semble être le parent pauvre dans les différents programmes à Constantine. La capitale de l’Est a, certes, bénéficié de quelques projets dans ce domaine, mais leur concrétisation demeure sujette à un retard, soit dans le lancement des travaux, soit dans les délais de livraison. A l’exemple de la piscine semi-olympique, censée voir le jour sur le site du stade chahid Hamlaoui, ex -17 juin. Ce projet inscrit depuis l’exercice 2000 n’a pas pris forme, dix plus tard. Toutes les contraintes susceptibles de justifier ce retard y sont passées. La réalisation d’un stade de 50 mille places est prévue sur le plateau d’Ain El Bey. Il sera érigé sur le modèle de celui des jeux olympiques de pékin, le fameux « nid d’oiseau ».Quant au stade Benabdelmalek Ramdane, en travaux d’expansion et de modernisation depuis des mois, sa réception est prévue, en principe, le 31 décembre prochain. Sa capacité d’accueil, une fois livrée, passera au double, c’est-à-dire à 10 mille places. Ces trois fleurons du secteur des sports offriront à la wilaya de constantine, dans un avenir proche, l’opportunité d’organiser des manifestations sportives d’envergure dont les tournois nationaux et même internationaux.

Les établissements scolaires en préfabriqué seront remplacés
Les établissements scolaires construits en préfabriqué, avant les années quatre-vingt à Constantine, seront progressivement remplacés, a indiqué le directeur de wilaya de l’Education. En marge des travaux de la 3ème session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), il a précisé que cette opération qui donnera lieu à la réalisation de nouvelles structures scolaires en remplacement de ces établissements vétustes et détériorés, "devrait être inscrit dès l’année prochaine". Il s’agit, selon le même responsable, de 4 écoles primaires à Constantine-ville (3) et El Khroub, de 12 collèges d’enseignement moyen (CEM) et 2 lycées, en l’occurrence ceux des cités Boudjenana et Saadi-Tahar Herrat, au chef lieu de wilaya. Le directeur de l’Education a signalé l’état de "dégradation prononcée" des établissements en préfabriqué qui peuvent présenter un risque pour les élèves qui les fréquentent. A ce propos, l’Organisme national de contrôle technique des constructions (CTC) a été sollicité pour une expertise de ces établissements qui ont une durée de vie limitée, se situant entre 10 et 25 ans. Le remplacement de ces structures se fera de "manière progressive" eu égard aux impératifs de la carte scolaire et en raison du manque de foncier, les nouvelles réalisations devant nécessairement être érigées sur les sites même de ces bâtisses qui devraient préalablement être détruites et totalement rasées, a dit le même responsable. Il a précisé dans ce contexte que l’opération concernera un total de 300 salles de classe dont 213 relevant de l’enseignement moyen (CEM), 44 autres du palier primaire et le reste du cycle secondaire. Un total de 10.482 élèves, dont 8.480 sont inscrits au cycle moyen, 1.112 au primaire et 890 au palier secondaire fréquentent cette année ces établissements dont certains remontent aux années cinquante.

Par : Naima Djekhar

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel