Le Midi Libre - evénement - La pénurie risque de perdurer

Edition du 23 Octobre 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Les commerçants sceptiques
La pénurie risque de perdurer
23 Octobre 2010

Des perturbations dans la distribution du lait en sachet sont annoncées pour les jours à venir. Les commerçants craignent d’être confrontés à une pénurie sévère. Et pour cause, le manque récurrent de la matière première, la poudre se trouve être distribuée en quantité insuffisante pour les producteurs et transformateurs. Le renouement avec la possible absence du lait sur les étals des commerces pourrait malheureusement toucher plusieurs wilayas du pays. Les différents acteurs de la filière au sein du Conseil interprofessionnel du lait (CIL) rencontrent encore des difficultés, notamment sur l’ensemble du processus de production allant de la collecte à la distribution. Ces derniers, ont eu, la semaine dernière, des discussions pour la mise en place d’un nouveau dispositif de soutien à cette branche stratégique en vue de lui assurer un développement durable.Une virée dans certaines épiceries et magasins spécialisés en la matière dans la capitale, à Alger centre notamment, renseigne sur le manque flagrant du lait en sachet. Il semblerait que le peu aussitôt arrivé est ausitôt écoulé . Certains commerçants émettent des doutes quant à l’approvisionnement régulier de cette substance. « C’est le consommateur qui se retrouve pénalisés si les perturbations persistent », a indiqué un commerçant. En effet, certains consommateurs ont, eux aussi, émis des doutes quant aux possibles perturbations dans l’approvisionnement en lait. A ce propos, M. Rachid Benaïssa, qui s’exprimait mercredi dernier, sur les ondes de la Radio chaîne1, a rassuré que. « les réseaux de collecte ne sont pas suffisamment développés ». «Les pouvoirs publics», a-t-il ajouté, «ont proposé d’augmenter la prime d’intégration pour les laiteries utilisant 100% du lait cru dans la production du lait en sachet». La production laitière en Algérie, jusqu’à la fin juin 2010, a dépassé les 2,6 milliards de litres. Seulement 15% ont été collectés et intégrés dans la production laitière. En Algérie, la consommation annuelle de lait avoisine les 3,5 milliards de litres. Le dispositif de soutien à cette filière, rappelle le premier responsable du secteur, comprend une prime d’intégration du lait cru de 4 DA/litre en faveur du transformateur, 7 DA/litre pour le collecteur et 12 DA/litre pour l’éleveur. L’Etat soutient également la poudre de lait destinée à la production du lait en sachet commercialisé à un prix soutenu de 25 DA le litre.

Par : Massinissa Benlakehal

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel