Le Midi Libre - Midi Centre - 4,6 milliards de centimes pour le couffin de Ramadhan

Edition du 1 Juillet 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Chlef, en prévision de l’avènement du mois sacré
4,6 milliards de centimes pour le couffin de Ramadhan
1 Juillet 2010

Cette année, près de cinquante-sept mille cinq cents (57.500) familles démunies bénéficieront du couffin de Ramadhan. Elles étaient trente mille (30.000) en 2009. A cet effet, une enveloppe financière de l’ordre de 4,620  milliards de centimes a été débloquée à l’intention de ces familles nécessiteuses réparties à travers les trente-cinq communes que compte la wilaya de Chlef. 1,8 milliard de centimes provient de la trésorerie de la wilaya, 420 millions de centimes  du ministère de tutelle  et 2,4 milliards de centimes de bienfaiteurs divers.  Par ailleurs, en plus des couffins de Ramadhan servis durant ce mois sacré, et dont le coû fixé pour cette année est de 4 mille dinars; il sera offert également aux personnes sans domicile fixe ainsi qu’aux gens de passage un repas chaud dans les restaurants ouverts à cette occasion. Il faut dire que l’érosion du pouvoir d’achat de certaines familles qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, et le taux de chômage particulièrement élevé en zones rurales, font que beaucoup de personnes n’hésitent pas à quémander cette aide pour le mois de Ramadhan, quand bien sûr il existe un bureau du Croissant-Rouge algérien dans leurs localités, ce qui n’est pas le cas toujours malheureusement. Sur un autre volet et concernant le contrôle des prix et de la qualité des produits de consommation, les services de la Direction du contrôle des prix et de la qualité de la wilaya de Chlef que des brigades ont été mises sur pied pour veiller au respect des recommandations spécial Ramadhan. A ce sujet, la DCP envisage des contrôles diurnes, mais également nocturnes pour contrôler les produits de large consommation à l’instar des viandes, laits et dérivés, confiserie (zalabia, etc.), produits particulièrement prisés en ce mois sacré et propice à tous les excès. Le contrôle s’effectuera aussi au niveau des prix affichés par les commerçants. Cette année, la Direction du contrôle des prix et de la qualité semble être décidée à sévir contre tout contrevenant en appliquant les mesures conservatoires ; saisies des marchandises ou même fermeture de locaux à effet immédiat. Il est clair donc que la santé et la quiétude des familles sont le souci premier de la DCP.

Par : Bencherki Otsmane      

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel