Le Midi Libre - Midi Centre - Répartition inéquitable des projets

Edition du 1 Juillet 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Boumerdès, Chabet El-Ameur
Répartition inéquitable des projets
1 Juillet 2010

Plusieurs villages s’élèvent contre la répartition, jugée "inéquitable" des projets inscrits au PPDRI. La commune de Chabet El Ameur classée comme zone urbaine n’a plus bénéficié de projets PPDRI depuis des années.

Les habitants de plusieurs villages, à l’instar de Beni Tasse, Aït Said et Azzouza, dans la commune de Chabet El-Ameur s’élèvent contre la répartition des projets inscrits dans le programme PPDRI affecté récemment pour cette localité rurale. Ces villages protestent contre le fait d’avoir été exclues du Programme de développement rural intégré de l’année en cours. «Nous ne comprenons pas du tout le pourquoi de l’exclusion de notre village du programme de cette année», se demandent les rédacteurs d’une missive adressée aux autorités locales. «Nous avons participé à toutes les réunions qui ont précédé l’installation de la cellule communale de PPDRI, mais après les résultats ont été décevants, car nous avons vu faire le choix de villages qui n’ont même pas pris part auxdites réunions», pouvons-nous lire dans la missive. Cette exclusion, lit-on encore, «risque de devenir une source d’égarements et de discorde».
«Ce n’est pas en faisant bénéficier un village au détriment de l’autre que notre commune relèvera le défi de son développement», nous dira un représentant du village Azzouza. Et un autre d’ajouter «nous aurions aimé voir tous les villages en bénéficier, et nous n’avons pas besoin d’un village pilote car tous les villages se débattent dans des problèmes insurmontables». Les représentants des villages sus-cités, réclament des explications à propos de la répartition de ce programme PPDRI.
Il est à rappeler que la commune de Chabet El Ameur n’a jamais été choisie par les pouvoirs publics de même qu’elle n’a pas bénéficié de plans de proximité et de développement rural intégré depuis des années, car selon un élu, cette localité étant considérée comme zone urbaine, une urbanisation qui tarde toutefois à décoller de l’avis de tous.

Par : Tahar Ounas

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel