Le Midi Libre - Supplément Sport - Seront-ils d’attaque ?

Edition du 7 Juin 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Messi, Ronaldo, Drogba, Eto’o et Rooney fers de lance
Seront-ils d’attaque ?
3 Juin 2010

Entre le duel à distance Messi-Ronaldo, l’ambition de Drogba et d’Eto’o de briller lors du premier Mondial disputé en Afrique, la menace Rooney et les deux terreurs espagnoles Torres et Villa, la bataille s’annonce corsée chez les attaquants en Afrique du Sud. Si la dernière Coupe du monde en Allemagne avait couronné un défenseur rugueux et controversé en la personne de l’Italien Fabio Cannavaro, les talents offensifs ne manqueront pas du 11 juin au 11 juillet pour rétablir la primauté des attaquants.Comme c’est le cas depuis deux ans, les yeux seront d’abord rivés sur les joyaux argentin et portugais, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Outre la lutte pour le titre officieux de meilleur joueur de la planète, les deux hommes vont également se battre pour effacer quelques malentendus. Messi devra ainsi prouver qu’il peut reproduire en sélection ses ahurissantes performances avec le FC Barcelone. Même s’il a échoué en demi-finales de la Ligue des champions face au mur dressé par l’Inter Mlilan de Mourinho, "Leo" a tout de même inscrit 47 buts cette saison, toutes compétitions confondues.

Gouffre
Mais un gouffre sépare le Messi du Barça et celui qui patine sous le maillot albiceleste. Diego Maradona n’a toujours pas réussi, ou pas compris, comment utiliser sa petite merveille, à moins que l’ego de l’ancien Pibe de Oro l’empêche de le placer dans les meilleures conditions. L’ancien champion du monde pourrait ainsi trouver en Higuain ou en Milito, auteur d’un doublé en finale de C1 avec l’Inter Milan, de bons palliatifs. Pour Ronaldo, acheté à prix d’or par le Real Madrid (94 millions d’euros), il s’agira d’effacer une première saison maudite chez les Merengues, notamment marquée par une piteuse élimination dès les 8e de finale de la Ligue des champions. Après être passé totalement au travers de l’Euro-2008, il doit aussi une revanche à la sélection portugaise. Rien ne sera toutefois facile pour Ronaldo, reversé dans le groupe de la mort avec le Brésil de Kaka et de Luis Fabiano, deux autres candidats pour martyriser les défenses, et la Côte d’Ivoire. Mais les deux derniers Ballons d’Or devront surtout se méfier de Rooney, qui a pris à 24 ans une tout autre dimension et s’est émancipé à Manchester United après le départ de Ronaldo (34 buts cette saison). D’autant que sa blessure aux adducteurs semble déjà un lointain souvenir.

Honneur
Pour Eto’o et Drogba, plus que les lauriers personnels, c’est l’honneur de tout un continent qui sera en jeu. Le premier a soufflé le chaud et le froid en menaçant de ne pas participer au Mondial après des critiques sévères de la légende camerounaise Roger Milla. L’attaquant de l’Inter, vainqueur de sa 3e C1, a rapidement fait marche arrière mais signe de sa nervosité actuelle, il a été exclu lors de l’amical contre le Portugal (3-1), mardi à Covilha, après avoir reçu deux cartons jaunes en deux minutes! Quant à Drogba, sacré champion d’Angleterre avec Chelsea, il sera la principale menace ivoirienne pour les Brésiliens et les Portugais dans le groupe G. Seul bémol et de taille pour ces deux joueurs: ils seront bien isolés au sein de leurs équipes nationales et le tournoi pourrait fort bien se terminer très tôt pour eux. Ce ne sera sûrement pas le cas des deux champions d’Europe espagnols Fernando Torres et David Villa. Mais le premier se remet à peine d’une blessure à un genou ce qui pourrait permettre au second, meilleur buteur du dernier Euro et tout juste recruté par le Barça, de lui ravir encore une fois la vedette.
AFP


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel