Le Midi Libre - Supplément Automobile - Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître !

Edition du 7 Juin 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




1er Rallye de régularité des médias
Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître !
1 Juin 2010

Cette compétition, pas comme les autres, à eu «le mérite de rassembler les gens des médias autour d’un même projet». Une idée partie de rien si l’on en croit Nabil Meghiref de DZ Auto, qui a monté cette opération comme un pro. Le Midi Libre qui concourait à bord d’une Peugeot 308 a terminé à la 3e place.

Il est plus de 22 h, ce 24 mai 2010 quand le dernier véhicule de la caravane du 1er Rallye des médias a franchi le seuil du camp de regroupement des concurrents à Zerlada. Bien qu’exténués par plus d’une journée de conduite, les participants ne sont pas pressés de quitter l’endroit. On échange des numéros de téléphone, on se taquine, on rit encore de tout et de rien. Il faut dire que cette compétition, pas comme les autres à eu «le mérite de rassembler les gens des médias autour d’un même projet» comme le souligne, à chaque fois qu’il en a eu l’occasion, Nabil Meghiref de DZ -auto, le magazine à l’origine de cette louable initiative. Une idée partie de rien si l’on en croit Nabil qui a monté cette opération comme un pro, même si le 21 mai dernier, premier jour de la compétition, il y a eu quelques ratés. Essentiellement lors de la première étape de ce rallye de régularité, qui reliait Zeralda à Sétif, le road book précisait que l’on ne devait en aucun cas dépasser les 75 km/h. Etape que le Midi Libre, qui concourait à bord d’une 308 CC mise à la disposition du journal par Peugeot Algérie, a terminée à la 3e place. L’accueil réservé à la caravane dans la ville d’Aïn El Fouara a été des plus chaleureux et aura pour effet de faire oublier aux représentants des médias, qui ont pris part à ce rallye, qu’ils étaient en compétition. Et ce, même si les points contrôles, installés le long du trajet par la Fédération algérienne des sports mécaniques FASM co-organisatrice de cette épreuve, n’ont eu de cesse de leur rappeler. Il en a été ainsi entre Sétif et Oum Teboul, frontière algéro-tunisienne que l’on devait parcourir à 65 km/h. Il est important de souligner le rôle de la police et de la Gendarmerie nationale tout au long du parcours du rallye. Ce qui a permis à la caravane de traverser les routes et autoroutes algériennes en toute sécurité. L’équipe de Monroe n’était pas là pour la compétition, mais pour assurer le soutien technique de toute la caravane et intervenir en cas de panne technique ou sèche
Le passage par El Kala nous vaudra bien des pénalités et nous n’étions pas les seuls à nous arrêter pour admirer et prendre des photos de l’incomparable paysage qui s’offrait à nos yeux. Bien qu’on ait perdu quelques places au classement, la vue des lacs est une belle compensation. Les policiers aux frontières algérienne et tunisienne font en sorte que les formalités se déroulent dans d’excellentes conditions et même dans la bonne humeur. Il nous faudra trois heures pour rallier Oum Tboul à Taberga. Il ne pouvait en être autrement, la vitesse étant limitée à 45 km/h et les hommes de Mohamed Houadef, président de FASM, qui à chaque fin d’étape remettaient le compteur de toutes les voitures à zéro, veillaient au grain même si pour les participants le résultat final importait peu. Après une nuit à Taberga, la caravane met le cap sur Hammamet, ville d’arrivée et étape finale du rallye. Une compétition que remportera le team de Radio El Bahdja. Celui du Soir d’Algérie clôture la liste et le Midi Libre termine à la 11e place. Une vingtaine de titres, la radio nationale, la télévision et des professionnels de la communication ont pris part à cette compétition.
Le 23 mai c’est le retour sur Taberga où la délégation passe une autre nuit. Le départ prévu pour le lendemain à 7h 30 a été retardé. Le journaliste d’Echourouk a oublié la clé sur le tableau de bord de la jeep mise à la disposition de son journal. Le véhicule s’est refermé automatiquement et il aura fallu plus de deux heures pour régler le problème. Un geste qui lui vaudra mille et une blagues des participants lesquels, grâce à ce rallye, ont appris à mieux se connaître. Bravo à DZ-auto et vivement le prochain !
S. R. et A. R.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel