Le Midi Libre - Sport - Le laboratoire antidopage à pied d’œuvre

Edition du 7 Juin 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Le laboratoire antidopage à pied d’œuvre
7 Juin 2010

Le laboratoire antidopage du Mondial-2010 a commencé à analyser les échantillons urinaires et sanguins des stars du ballon rond, ciblés par des contrôles inopinés avant même le début de la compétition. Situé dans la faculté de pharmacie de l’Université du Free State à Bloemfontein (centre), ce laboratoire est l’un des 35 accrédités par l’Agence mondiale antidopage (AMA) dans le monde. Il est doté d’équipements de pointe, dont le coût est estimé à 1,3 million d’euros. La Fifa, à qui incombe la responsabilité des contrôles, a commencé à diligenter des tests sur les joueurs de chaque équipe en marge des stages et entraînements. Pendant la compétition, elle désignera lors de chaque match au moins deux joueurs de chaque équipe qui devront fournir leurs échantillons. Les fioles seront transportées par coursier au plus vite au laboratoire dirigé par le professeur Pieter van der Merwe. Les chercheurs du centre ne sauront jamais à qui elles appartiennent. Dans les 24 heures, ses appareils rendront leur verdict au prix d’un procédé scientifique complexe. Les techniciens préparent les échantillons avant de les introduire dans des machines sophistiquées, principalement des chromatographes gazeux couplés à des spectromètres de masse. Ces appareils transmettent directement leurs données à des ordinateurs qui traduisent en graphiques la concentration de chaque molécule. "C’est presque comme une empreinte digitale", explique M. Van Der Merwe. Sur ce graphique, chaque pic représente une des substances interdites par le Code mondial antidopage, comme des stéroïdes, stimulants, diurétiques ou encore des narcotiques. En cas de contrôle positif, il revient à la Fifa d’ouvrir une procédure disciplinaire et prononcer une éventuelle sanction. Excepté l’exclusion de Diego Maradona de la Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis pour un contrôle positif à l’éphédrine, le Mondial a été épargné par les scandales de dopage.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel