Le Midi Libre - evénement - Les ambitions affichées des entreprises algériennes

Edition du 7 Juin 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Clôture aujourd’hui de la 43e FIA
Les ambitions affichées des entreprises algériennes
7 Juin 2010

Cette manifestation économique et commerciale devenue l’évènement le plus marquant et le plus important du pays qu’est la Foire internationale d’Alger ferme ses portes aujourd’hui. Elle aura révélé les perspectives de développement des sociétés nationales et, surtout, leur propension à l’exportation.

La plupart d’entre elles visent le placement sur le marché international en raison des impératifs imposés par la mondialisation des échanges et la féroce compétitivité. Ainsi, parmi les entreprises possédant un fort potentiel à l’exportation, telle que l’entreprise Tahraoui qui exporte des produits agricoles, fruits et légumes notamment, il y a celles qui n’ont d’autre ambition que d’investir le marché occidental où les produits nord-africains sont bien appréciés.
La société de production d’eau minérale et de boissons gazeuses ’’Manbaa El Ghezlane’’ créée à la fin de l’année 2009 et faisant partie du groupe Tahraoui, englobant six entreprises, envisage de se frayer un chemin dans le ghota des producteurs de boissons. Ainsi, cette Sarl localisée dans la région des Zibans, assure la production de 15 mille bouteilles de 1,5 litre par heure. Durant l’année précédente, sa production de neuf mois d’activité s’est soldée par 16 millions de bouteilles d’eau minérale.Mais, selon le directeur des investissements (de cette société dont les analyses physico-chimiques de son eau ont révélé de bons résultats pour la consommation), Abdelaziz Abbassi, "Manbaa El Ghezlane’’ est distribuée sur tout le territoire national et compte concurrencer les autres marques’’, affirmant que l’année 2010 «se caractérise par l’atteinte de l’objectif assigné, à savoir la production de 22 millions de bouteilles".Cependant, celui-ci déplore un problème inhérent au volet financier où il souligne que l’investissement est tributaire de l’instabilité des prix de la matière première (autocollant, PET...). Après un cycle de production positif aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif après une éventuelle obtention du certificat de bonne qualité, les entreprises nationales songeront certainement à commercialiser leurs produits dans des espaces fertiles à leur écoulement, sachant que les produits et boissons de Hamoud Boualem et du groupe Cevital sont aisément vendus en France étant donné que les consommateurs maghrébins, et notamment algériens (plus de 2 millions d’Algériens vivent dans l’Hexagone) sont des amateurs incontournables des produits du terroir.

Par : Amar Aouimer

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel