Le Midi Libre - evénement - Algérie Télécom et l’université de Mostaganem signent un protocole d’accord

Edition du 14 Avril 2009



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Un système national d’information sur la sécurité routière
Algérie Télécom et l’université de Mostaganem signent un protocole d’accord
14 Avril 2009

Un protocole d’accord sur le système national d’information sur la sécurité routière a été signé entre Algérie Telecom et l’université de Mostaganem.

Hier à la salle des conférences du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s’est déroulée la signature d’un protocole d’accord-cadre entre Algérie Télécom et l’université Abdelhamid-Ibn-Badis de Mostaganem.
Selon son initiateur le Pr Houari Ben Mekki, directeur de laboratoire de recherche à l’université de Mostaganem, ce projet, consistant en la mise en œuvre d’un système national d’information sur la sécurité routière, serait de «la plus grande importance».
Ce projet se veut être un outil d’aide fiable pour les différents intervenants dans la sécurité routière et permettra, à la différence des autres systèmes existants, le traitement de l’information en temps réel par les différents acteurs de la sécurité routière (police, gendarmerie, Centre national de prévention et de sécurité routière, ministère chargé du transport, etc.), ceci en procédant en premier lieu à l’unification de la Fiche d’accident corporel de la circulation (FACC), après les lacunes constatées quant à l’utilisation de cette fiche qui est considérée comme première source d’information sur l’insécurité routière.
En effet les services de la Gendarmerie nationale et de la Sureté nationale utilisent des versions différentes pour la même fiche (FAAC), ce qui génère des disparités, d’où la necessité de la création d’une banque de données pour la sécurité routière conforme à la base de données internationale IRTD (International road and accident data base), en plus de l’intégration du Système d’information géographique(SIG).
Le financement du projet, facteur essentiel pour la réussite de ce dernier il sera assuré par la direction génerale de la recherche scientifique et du développement, principale initiatrice de cet accord de partenariat. Le projet est estimé à plus de 250 millions de Dinars selon la directrice de la valorisation, de l’innovation et du transfert technologique laquelle affirme que «même si on est amené à dépensé plus on le fera». Pour ce qui est de la participation et l’apport du partenaire Algérie Télécom son directeur général Moussa Benhammadi dira que « conscient de l’importance et de l’utilité du projet pour le développement du pays et le bien-être des Algérien, le groupe Algérie Télécom est prêt à s’investir pleinement pour la réussite de ce projet en apportant un appui logistique, technique et tous le savoir-faire d’Algérie Télécom», ceci consiste selon les termes de l’accord signé à la mise à disposition de toute son expertise dans le domaine concerné, la mise en place de la solution de réseau et de l’interconnexion a haut débit avec les équipements correspondants.

Par : SAID ZENTAR

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel