Le Midi Libre - Midi Kabyle - «Tafsut n’ddaw Yiffer»

Edition du 16 Décembre 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Mohand Amokrane Tighilt
«Tafsut n’ddaw Yiffer»
19 Mai 2010

Tafsut n’ddaw Yiffer (Le printemps à l’ombre d’un feuillage) de Mohand Amokrane Tighit n’est pas un ouvrage de fiction ni un récit évènementiel, c’est beaucoup plus une rétrospective sur l’éclosion, voire l’évolution du théâtre amazigh, qui demeure encore méconnu du grand public.
C’est l’association culturelle ‘‘Thafath’’ de Tifilkut dans la wilaya de Tizi-Ouzou qui a pris l’initiative de prendre en charge la production de cette pièce au niveau de différentes localités de la région de Kabylie.
Adapté et mis en scène par le regretté Boubekeur Makhoukh, ce livre retrace sans ambages les épreuves vécues par une frange de la société algérienne, au moment où il est difficile pour un intellectuel de faire valoir ses idées et d’afficher ses opinions.
Une période qui a connu l’une des phases les plus dures et les plus sombres de l’histoire de l’Algérie indépendante. Une période où tout le pays, voire tout un peuple a failli être entraîné, en un laps de temps, dans le cercle infernal de la violence, de l’incertitude et du désespoir.
Pour mieux faire passer le message, le metteur en scène a choisi une autre méthode pour interpréter son texte, il a sciemment choisi de verser dans le comique et le burlesque. Tout en gardant l’esprit de la pièce, les comédiens rompent avec le jeu classique pour créer un genre où la comédie et le dramatique font bon ménage. Le succès obtenu par l’interprétation de la pièce par des jeunes amateurs lui a valu une renommée qui a conduit la troupe à se produire au-delà des frontières de la wilaya de Tizi Ouzou, pour atterrir successivement à Alger, Bejaia, Bouira et Batna.
Plus tard, les comédiens issus de cette association ont décidé de prendre leur autonomie et devenir indépendant pour constituer leur propre troupe théâtrale qu’ils ont baptisée "Les Rigolos" une appellation tout à fait originale, qui trouve sa particularité dans l’engagement et la rigueur dans le travail artistique.
En une année, la troupe a pu se produire dans plus de cent endroits différents à travers le territoire national et obtenir un certain nombre de distinction, qui lui ont valu d’être classée parmi les meilleures troupes théâtrales d’expression amazighe.
La troupe prépare actuellement toute une série de montages où, nous dit-on, la plupart des ouvrages de Kateb Yacine seront mis à contribution. K. Z.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel