Le Midi Libre - Midi Centre - Bilan de l’ANSEJ pour 2011

Edition du 30 Octobre 2014



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




NAÄMA
Bilan de l’ANSEJ pour 2011
7 Janvier 2012

Plus de 400 micro-entreprises ont été financées en 2011 par l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) dans la wilaya de Naâma, ont indiqué les responsables de ce dispositif.
Ces entités économiques, ayant généré près de 519 nouveaux emplois, dont 10% au profit des femmes, sont versées dans les activités de transport avec un taux de 50% des projets. Viennent ensuite les secteurs de des services, du BTP, de l’artisanat et de l’hydraulique, ont précisé les mêmes responsables.
L’ANSEJ de Naâma a investi, durant cette année en cours, une enveloppe de 493 millions de dinars pour le financement des projets, soit le triple du montant d’investissement débloqué ces deux dernières années pour le montage de micro-entreprises dans la wilaya.
Cette enveloppe "colossale" traduit le soutien accordé par ce dispositif en vue de satisfaire, en temps record, l’engouement manifesté par les jeunes promoteurs sur cette formule de financement.
L’ANSEJ a opté, dans le souci de permettre aux jeunes promoteurs de maîtriser les mécanismes de réussite et de pérennité de leurs entités économiques, pour l’organisation cette année de sessions de formation au profit de 200 jeunes, encadrées par le Bureau International du Travail (BIT) et le programme de mise à niveau des petites et moyennes entreprises (PME).
Ces sessions ont été axées notamment sur les techniques performantes de montage et de gestion des entités en fonction des règles et des sphères d’investissement économiques.

CONSTANTINE
Attribution imminente de 250 LPL
Un quota de 250 logements publics locatif (LPL) sera attribué "dans les tout prochains jours" dans la daïra de Aïn Abid (45 km au sud-ouest de Constantine), a indiqué le chef de cette daïra.
Il s’agit d’un quota constitué de 135 logements réalisés dans la commune d’Ibn Badis et de 115 unités construites à Aïn Abid, a précisé M. Bachir Kafi, soulignant l’impact de cette opération dans l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires.
La confection de la liste de ces derniers a fait l’objet d’un "contrôle rigoureux" de la part de la commission de daïra mise en place pour mener des enquêtes administratives sur les demandeurs de logements à caractère social, a assuré le même responsable, précisant que toutes les mesures arrêtées localement pour la régulation du marché du logement ont été prises en compte par les services concernés.
Dans ce contexte, M. Kafi a souligné que la politique de fixation des populations rurales, récemment mise en place par les autorités locales, a eu "un effet positif" sur le processus d’identification des familles ouvrant réellement droit à un toit décent.
Selon le même responsable, les demandeurs de logement vivant dans des habitations recensées comme étant précaires ou construites illicitement ont été "tout simplement rayés des listes des attributaires de logements publics locatifs, étant donné qu’ils doivent bénéficier d’un programme spécifique".

Par : APS

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel