Le Midi Libre - Sport - Huitièmes de finale fatales pour les favoris

Edition du 8 Juillet 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Can 2019 : fin de l’aventure pour l’Égypte, le Maroc, le Cameroun et...
Huitièmes de finale fatales pour les favoris
8 Juillet 2019

Après un premier tour plutôt calme, les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations Can-2019 en Égypte (21 juin-19 juillet), ont été mouvementés avec, notamment, l’élimination du pays organisateur, l’Égypte, le Maroc et le Cameroun.

Des surprises, il y en a eu depuis le début de cette Can-2019.Mais cette fois-ci, c’est un véritable coup de tonnerre qui s’est abattu sur le sol égyptien. Ultra-favorite faceà l’Afrique du Sud, l’Égypte de Mohamed Salah, pays organisateur etseptuple vainqueur de la compétition, a été évincée dès les huitièmes definale par l’Afrique du Sud (1-0).Les Pharaons qui ont fini par se fairebattre, à force de ne pas mettre lesingrédients nécessaires, ont vu leur rêve s’écrouler sur un but de l’excellent Lorch, à 5 minutes du terme. C’est la déception chez les supporters égyptiens qui s’attendaient à un parcours plus intéressant dans cette édition abritée par leur pays et soutenue par des millions d’Égyptiens.

Uneéquipe égyptienne avec ses 3 victoires de suite au premier tour a été éliminéepar l’Afrique de Sud qui n’a gagné qu’une seule rencontre contre deux défaites, un but marqué et deux encaissés. Et dans le jeu, les hommes de Stuart Baxter n’ont guère donné de motifs d’espoir. Mais ce qui compte dans ce genre de compétition, c’est la qualification. Les Bafana Bafana, eux, retrouveront, contre toute attente, le Nigeria, vainqueur un peu plus tôt du Cameroun au terme d’une rencontre d’un tout autre tonneau (3-2). Les Lions indomptables, tenants du titre, et leurs 5 sacres en Coupe d’Afrique, quittent, de leur côté, la 32e édition de la Coupe d’Afrique à ce stade de la compétition.

Les deux sélections d’Afrique de l’Ouest, à savoir le Cameroun et le Nigeria, entretiennent une rivalité sportive historique, à la faveur des trois finales remportées par les Camerounais en 1984, 1988 et 2000. Les Super Aigles du Nigeria prennent ainsi leur revanche et annoncent haut et fort leurs bonnes intentions de renouer avec la consécration. LeMaroc, l’un des 5 derniers mondialistes africains en Russie, a été également éliminé de la course par le Bénin. L’élimination des Lions d’Atlas à ce stade de la compétition est vécue comme un désastre dans le pays, où tout le monde laisse éclater sa colère et sa frustration.

"Je tiens dans ce moment très douloureux pour tous les amoureux du football marocain, à remercier les joueurs qui ont été exceptionnels pendant toute cette longue période. Leur dire que je les aime et qu’il ne faut retenir que le meilleur de notre aventure", a écrit le technicien français du Maroc Hervé Renard en poste depuis 2016. En face, le Bénin arrache une qualificationaux quarts de finale historique et avec une saveur particulière face au Maroc. L’attaquant béninois Mickael Poté a qualifié cette victoire d’un exploit historique qui sera inscrit à jamais dans les annales du football africain. "C’est le plus grand exploit de l’histoire du football du Bénin !

Là, on est redescendus un peu sur Terre, même si l’émotion est encore présente. Ce qu’on a fait, c’est historique, c’est magnifique. On a montré qu’on était vraiment un groupe. On sait bien qu’en ce qui concerne les qualités, on n’a pas la meilleure équipe. Mais, comme quoi, la solidarité, le rapport humain, ainsi que cette confiance qu’on a en nous sont des choses très importantes", a-t-il indiqué.

Par : MOURAD SALHI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel