Le Midi Libre - evénement - L’Alliance présidentielle dans l’expectative

Edition du 16 Janvier 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Élection présidentielle
L’Alliance présidentielle dans l’expectative
16 Janvier 2019

Après une période marquée par une offensive tous azimuts, marquée notamment par la multiplication des rencontres et la création d’une instance de coordination, les 4 partis de l’Alliance présidentielle marquent le pas

Depuis de longues semaines déjà ils se trouvent certainement dans l’expectativeà l’instar d’ailleurs de l’ensemblede la classe politique nationale.Preuve que ces 4 partis politiques ne sontpas, comme pourraient le penser certains,dans le secret et que eux aussi sont enmanque d’informations concernant la prochaineélection présidentielle et surtout lesintentions du Président Bouteflika et sioui ou non il va briguer un 5e mandat etainsi répondre favorablement aux appels depied qui lui sont justement lancés par cegroupement politique avec insistance. Lespartis de l’Alliance présidentielle, à savoirle FLN, le RND, le MPA et TAJ, ne sesont pas rencontrés depuis un peu plus d’un mois maintenant. Leur dernière rencontre remonte, en effet, au 9 décembre dernier.

Ce jour-là, au siège du RND, l’instance de coordination a passé en revueles récents développements de la scènepolitique nationale. La question dominanteen ce début du mois de décembre ayant trait à la proposition du parti de TAJsur la tenue d’une conférence du consensusnationaal et surtout sur l’éventualitédu report des élections présidentielles. Al’unisson, l’Alliance présidentielle a soutenucette proposition alors que ce n’était pas le cas lorsque Amar Ghoul, chef de filede Taj, a émis cette idée puisque le FLN, le RND et le MPA ont fait preuve toutd’abord de leur scepticisme. Dans le communiqué commun signé à l’issue de la réunion l’Alliance présidentielle a annoncé accueillir favorablement toutes les initiatives politiques visant à approfondir les réformes politiques entamées par le Président Bouteflika. L’allusion à l’initiative de

Taj est on ne peut plus évidente. Cette prise de position commune avait, alors, renforcée considérablement l’idée d’un inéluctable report de l’élection présidentielle. Cette option s’en est trouvée confortée quelques jours plus tard par l’Alliance présidentielle, mais cette fois-ci à un niveau plus élevé puisque ce sont les leaders des 4 partis, à savoir Ahmed Ouyahia, Mouad Bouchareb, Amara Benyounès et Amar Ghoul, qui ont pris le relais de l’instance de coordination en disant oui à la proposition de TAJ. "Nous sommes ouverts à toute bonne initiative et proposition constructive et pleinement disposés à les examiner, en vue de garantir la poursuite de la mise en oeuvre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et la marche glorieuse de l’Algérie" a en effet indiqué Mouad Bouchareb dans une déclaration lue lors du congrès de Taj au nom des partis de l’Alliance présidentielle et ce en présence des leaders des trois autres partis. Il était dès lors presque évident, comme cela a été dit par nombre d’observateurs,

que le report de l’élection présidentielle est presque acté. Mais depuisl’Alliance présidentielle n’a plus donné signe de vie puisqu’aucune réunion à un quelconque niveau n’a eu lieu. Ce silence radio, qui s’est accompagné d’un retournemen de situation puisque l’option du report de l’élection presidentielle ne semble plus de mise, est sans doute la preuve tangible que l’Alliance présidentielle est en pleine expectative.

Par : KAMAL HAMED

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel