Le Midi Libre - evénement - L’Algérie a enregistré "des progrès significatifs"

Edition du 14 Septembre 2017



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Transparence budgétaire
L’Algérie a enregistré "des progrès significatifs"
14 Septembre 2017

L’Algérie a réalisé "des progrès significatifs" en matière de transparence budgétaire, a indiqué mardi le département d’État, soulignant que les documents et les données budgétaires du gouvernement "sont fiables et accessibles au public".

L’Algérie "a réalisé des progrès significatifs durant la période sous revue en publiant des rapports d’audit (des finances publiques) dans un délai raisonnable", relève le département d’État dans son rapport 2017 sur la transparence budgétaire dans le monde, publié mardi à Washington.

Le département de Rex Tillerson précise que les données contenues dans le budget de l’État "sont fiables et le gouvernement a publié de façon périodique les rapports d’exécution des budgets". La Cour des comptes, l’institution supérieur de contrôle a posteriori des finances de l’État, a contrôlé l’exécution du budget, publiant ses rapports d’appréciation sur son site web dans un délai raisonnable, note le rapport. Evoquant les efforts déployés par le gouvernement pour réduire le nombre de comptes d’affectation spéciale du Trésor (CAS), le rapport constate que ces fonds ne sont pas inclus dans le budget de l’État mais font l’objet d’un audit, dont les résultats sont rendus public.

L’assainissement des CAS opéré par le gouvernement dans le cadre du retour au principe budgétaire des finances publiques s’est traduit, rappelle-t-on, par la fermeture de plusieurs comptes et le regroupement de ceux ayant la même vocation budgétaire.

Par ailleurs, les critères et les procédures d’octroi de contrats ou de licences d’exploitation de ressources naturelles en Algérie sont codifiés par des lois, et sont conformes dans la pratique aux dispositionsjuridiques du pays, précise ledépartement d’État.

Le rapport sur la transparence budgétaire dans le monde est produit chaque année par le département d’État en consultationavec les autres organismes fédéraux compétentspour identifier les gouvernements susceptibles d’être bénéficiaires de l’aidefinancière extérieure des États-Unis. Ilcontribue à garantir que l’argent des contribuablesaméricains est utilisé à bon escient.

L’examen de cette année a fait ressortirque 73 des 141 gouvernements bénéficiaireséventuels de cette aide extérieure
satisfaisaient aux exigences minimales de transparence budgétaire.Le département d’État a conclu dans sonévaluation que sur les 68 gouvernementsqui ne satisfaisaient pas à ces normes, 11ont réalisé des progrès significatifs auxfins de satisfaire à ces exigences.

Outre l’Algérie, cette catégorie comprendl’Ukraine, la Hongrie, Haïti, l’Irak, leSoudan du Sud, le Mali, la Mauritanie, Djibouti, la Guinée et le Cambodge.

Par : RIAD EL HADI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel