Le Midi Libre - evénement - Le message d’espoir d’Ouyahia

Edition du 14 Septembre 2017



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Malgré la conjoncture économique difficile
Le message d’espoir d’Ouyahia
14 Septembre 2017

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a affirmé mercredi à Alger que le message d’espoir et de sérénité politique adressé par le gouvernement au peuple algérien en cette conjoncture économique difficile, est un message "réaliste".

J’adresse aux "Algériens un message d’espoir et de sérénité politique reposant sur des bases réalistes que nous aurons l’occasion d’expliquer ultérieurement", a indiqué Ouyahia dans une déclaration à la presse au lendemain de sa réunion avec les chefs des partis de la majorité parlementaire consacrée à l’examen des grands axes du Plan d’action du gouvernement.

Soulignant que "l’Algérie jouit aujourd’hui d’une liberté d’expression rare et évolue en tant que pays en développement avec ses difficultés et ses succès sous la conduite du Président Abdelaziz Bouteflika", le Premier ministre a ajouté que "la politique éclairée tracée par le chef de l’État a permis de trouver une sortie à l’impasse financière qu’a connu le pays et partant, poursuivre le processus de développement et préserver la politique sociale, la justice sociale et la solidarité nationale".

Après avoir rappelé que l’Algérie a opté depuis plus de vingt ans pour le pluralisme politique et dispose aujourd’hui d’institutions élues représentatives, Ouyahia a souligné que "c’est l’un des rares pays dans le monde dont le Parlement est composé de 35 partis politiques".

"Cette diversité, est une richesse pour l’Algérie", a-t-il estimé. Pour le Premier ministre, le débat politique sur la conjoncture économique difficile que traverse le pays et les tentatives d’exacerbation du climat politique s’expliquent par l’approche des échéances électorales, ajoutant que "certains saisissentl’occasion pour leurs précampagnesélectorales".

Évoquant le Plan d’action du gouvernement,qui sera exposé dimancheprochain devant les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN), Ouyahia a affirmé que l’objectif premierde ce texte "très riche est de parachever lamise en oeuvre du programme du présidentBouteflika, plébiscité par le peuple en 2014", saluant les étapes franchies sur la voie de sa concrétisation durant les trois dernières années et demi à travers lenouveau modèle de croissance approuvé en Conseil de ministres en 2016, lapolitique de rétablissement des équilibresfinanciers internes et l’orientationdonnée en juin dernier par le président dela République pour promouvoir lefinancement non conventionnel, objet d’un projet de loi qui sera soumis à l’APN. Par ailleurs le Premier ministrea justifié sa décision de ne pas inviter lespartis de l’opposition à la rencontre qu’ila tenue mardi avec les partis del’Alliance présidentielle.

"Le Palais dugouvernement appartient à l’Étatalgérien. Tout parti qui souhaite une rencontre,n’a qu’à exprimer son intentionde dialoguer avec le gouvernement", a-tilindiqué . "Dans un système démocratique,il est naturel pour le gouvernement de rencontrer ses alliés, avantd’aller à un débat démocratique auParlement, en présence de l’opposition",a-t-il poursuivi.Le Premier ministre rencontreles chefs des partis de la majoritéparlementaireLe Premier ministre, Ahmed Ouyahia, atenu mardi à Alger, une réunion avec leschefs des partis de la majorité parlementaire, au cours de laquelle, le plan d’action du gouvernement, qui sera exposédevant les députés de l’Assemblée populairenationale (APN) dimancheprochain, a été abordé.

La réunion s’estdéroulée au Palais du gouvernement enprésence des responsables des partis du Front de libération nationale (FLN), Rassemblement national démocratique (RND), Tajamou Amal al-Jazair (TAJ) et Mouvement populaire algérien MPA), ainsi que des présidents desgroupes parlementaires issus de ces 4partis. Il a été procédé, au cours de cetteréunion, à l’examen des grands axes duplan d’action du gouvernement pour lamise en oeuvre du programme du présidentde la République, ainsi que du projet de loi relatif à la monnaie et au crédit.

Par : LAKHDARI BRAHIM

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel