Le Midi Libre - evénement - Le thé remplace le café crème à Tizi-Ouzou

Edition du 23 Octobre 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Le thé remplace le café crème à Tizi-Ouzou
23 Octobre 2010

La pénurie de lait en sachet dans la wilaya de Tizi Ouzou s’est accentuée le wee-kend écoulé, alors qu’auparavant, il n’était question que de la baisse de la quantité livrée aux commerçants et d’une certaine irrégularité, mais depuis mercredi dernier, la distribution a été interrompue. La crise est perceptible particulièrement au niveau des cafés maures où les café-crème, les laits fraise et les laits chauds ont subitement disparu du menu. Si certains gérants de café maures se sont rabattus sur le lait en poudre, d’autres en revanche ont supprimé ce produit de leur liste. « Le lait en poudre n’est pas très apprécié dans la région par les consommateurs », souligne un garçon de café qui est très fréquenté et situé au Boulevard « Abane Ramdane ». La crise de lait s’est donc accentuée avec la rumeur faisant état de la fermeture de l’usine ONALAIT de Drâa Ben Khedda. Une information qu’il était impossible de confirmer hier. En tous cas, tout porte à croire que l’information est fondée vu que les gérants des cafés maures et des magasins d’alimentation générale approchés nous ont tous confirmé qu’il n’ont pas aperçu les camions qui ont l’habitude de livrer chaque matin ce deuxième liquide précieux après l’eau. Une tournée dans les principaux cafés de la ville de Tizi Ouzou et à la Nouvelle Ville nous a permis de constater que la majorité des consommateurs font accompagner leur habituel croissant ou pain au chocolat par un thé. Un gérant de café à la Nouvelle Ville, près du lieu dit « La Tour » nous a affirmé qu’il y a eu même des femmes qui se sont présentées dans la matinée avec un verre vide leur demandant de leur vendre quelques centilitres de lait. Les plus pénalisés par cette crise de lait sont bien sûr les enfants qui ne peuvent s’en passer ni le matin avant d’aller à l’école ni le soir en rentrant. La pénurie de lait en sachet a déteint sur la disponibilité des autres marques de lait. En effet, les citoyens, n’ayant pas trop de choix se sont rabattus sur le lait en poudre et sur le lait en boîte Mais devant la forte demande, même ces derniers ont fini par se volatiliser des étals de toute la ville. La pénurie de lait touche aussi les quatre coins de la wilaya. Des citoyens contactés hier par téléphone nous ont indiqué que le lait en sachet a carrément disparu depuis mercredi dernier. C’est le cas notamment dans les régions d’Azeffoun, Tigzirt, Azazga, Ain El Hammam, Larbâa Nath Irathen, Drâa El Mizan… Des pères de familles ont même fait le déplacement dans les wilayas limitrophes pour s’en approvisionner. « De retour d’Alger, je suis passé par la ville de Boudouaou et j’ai acheté dix sachets de lait pour faire face à cette situation si elle venait à perdurer », nous confie Mustapha père de deux enfants et habitant au village de Boukhalfa, à 3 kilomètres de Tizi Ouzou. Pour Mustapha, le lait est le produit alimentaire le plus indispensable à la maison. A l’instar de Mustapha, ils sont des milliers de pères de familles qui se démènent pour se procurer du lait à leurs enfants en cette période de disette à laquelle personne ne s’attendait.

Par : LOUNES BOUGACI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel