Le Midi Libre - Sport - L’Afrique du Sud, une équipe en pleine confiance

Edition du 7 Juin 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




L’Afrique du Sud, une équipe en pleine confiance
7 Juin 2010

L’Afrique du Sud a idéalement achevé sa préparation samedi à six jours du Mondial avec sa victoire contre le Danemark (1-0), un succès qui renforce la confiance des Bafana Bafana, désormais invaincus depuis douze matches.

Jusqu’à récemment, les futurs adversaires du Mexique, de l’Uruguay et de la France, classés 83e dans la hiérarchie mondiale, étaient souvent donnés comme éliminés au terme du premier tour. Mais leur forme récente et leur engagement a quelque peu changé les perceptions et les Sud-Africains font dorénavant figure d’adversaire dangereux dans un groupe A sans favori incontestable, la France ayant donné des signes inquiétants lors de sa préparation.
A l’heure de disputer "leur" Mondial, les Bafana (les garçons en zoulou) comptent poursuivre sur leur dynamique pour éviter de devenir la risée de la planète - aucun pays organisateur n’a jamais été éliminé dès le 1er tour - et satisfaire les attentes de tout un peuple.
Les matches amicaux ont confirmé qu’ils devront d’abord compter sur les expérimentés Steven Pienaar, en attaque, et Aaron Mokoena en défense, respectivement 50 et 101 capes.
Les piliers de la sélection seront entourés du gardien Itumeleng Khune, décisif jusqu’à la dernière minute contre les Danois, du milieu Siphiwe Tshabalala et de l’attaquant Katlego Mphela, très en vue lors des dernières sorties.
Les hommes du Brésilien Carlos Alberto Parreira ont également l’avantage d’évoluer à domicile et d’avoir l’habitude de jouer dans une ambiance survoltée et extrêmement bruyante, vuvuzelas obligent.
D’autant qu’ils sont les seuls à avoir goûté à l’atmosphère du stade de Soccer City à Johannesburg, où ils disputeront le 11 juin le match d’ouverture contre le Mexique. Malgré leur invincibilité, leur préparation a souvent été raillée en raison de la qualité relative de leur adversaires, les Sud-Africains n’ayant affronté qu’à trois reprises des équipes qualifiées pour le Mondial. Finalement, cette programmation leur a permis de monter en puissance et d’engranger les victoires - cinq depuis fin avril dont un historique 5-0 acquis face au Guatemala le 31 mai -, les buts et beaucoup de confiance.
Lors de la rencontre contre le Danemark samedi, la dernière avant le Mondial, les Bafana ont montré de belles séquences de jeu collectif et de nets progrès dans la conservation du ballon. Mais les erreurs défensives laissant la place aux contres adverses n’ont pas encore totalement disparu, notamment en seconde période.
Le manque de précision devant le but pourrait coûter cher aux Bafana lors de la Coupe du monde. Ils doivent encore renforcer leur efficacité offensive, car ils ont obtenu quatre penalties en deux rencontres (Colombie et Guatemala), et les arbitres du Mondial devraient être moins généreux.
Les Sud-Africains devront en tout cas faire sans l’attaquant de West Ham Benni MC Carthy, longtemps blessé cette saison, critiqué pour son surpoids et finalement écarté de la sélection finale par Carlos Alberto Parreira.
Absents de la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN), en janvier en Angola, les Sud-Africains étaient qualifiés d’office pour le Mondial en tant que pays organisateur. Après le match d’ouverture, ils affronteront l’Uruguay le 16 juin à Pretoria et la France le 22 juin à Bloemfontein.
AFP

Par : Elodie GUIGNARD

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel