Le Midi Libre - Midi Est - SETIF Les atouts de l’autorail ne sont plus perceptibles

Edition du 10 Fevrier 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




SETIF
SETIF Les atouts de l’autorail ne sont plus perceptibles
10 Fevrier 2010

L’autorail Sétif-Alger n’est pas aussi rapide que l’on ne le croit. La machine flambant neuve à 4 voitures seulement, mise en marche il y a de cela moins d’une année, avait suscité au départ satisfaction et soulagement parmi la population des usagers du train. L’évènement était annoncé en grandes pompes, car en sus du confort qu’il offrait, il épargnait plus d’une heure de temps aux usagers de la route. Cependant, au vu du temps consommé pour gagner la capitale, il s’avère que l’autorail ne marche pas à plein régime. Les cheminots répliquent à ce sujet que les rails de la SNCF ne se prêtent pas à ce genre d’engin moderne. Car en fait, la machine ralentit et hoquette par endroits, comme si elle s’apprête à l’arrêt, mais dans certains autrescas, elle est contrainte carrément à l’arrêt pour céder la voie au train venant du sens opposé. Du reste, si l’autorail est conçu en tant qu’engin moderne dont l’avantage primordial est le gain de temps pour les usagers, en limitant le nombre des arrêts dans certaines gares, il s’avère que la rapidité n’est plus son atout espéré. Car avec l’ouverture des tranches de l’autoroute Sétif-Alger, où le temps imparti au voyage par l’automobile n’est que de quelque 2h30 à 3 heures seulement, la concurrence s’avère rude si l’on tient en compte aussi le facteur de la cherté du voyage par le train. A. B.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel