Le Midi Libre - evénement - Les négociations sur la bonne voie

Edition du 10 Fevrier 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Ministère de l’Enseignement supérieur-CNES
Les négociations sur la bonne voie
10 Fevrier 2010

Si dans le secteur de l’Education nationale Boubekeur Benbouzid a fort à faire avec les syndicats, qui multiplient les grèves, dans celui de l’Enseignement supérieur Rachid Harraoubia est relativement serein. Cette quiétude est due au fait que les syndicats de ce secteur semblent, un tant soit peu, satisfaits du déroulement des négociations qui portent, notamment, sur l’élaboration d’un nouveau régime indemnitaire à travers lequel les enseignants espèrent améliorer sensiblement leurs salaires. Le Conseil national des enseignants du supérieur (CNES) vient, en effet, de confirmer que les négociations sont sur la bonne voie et, à travers un communiqué rendu public hier, il a laissé entendre sa satisfaction. Sur le régime indemnitaire justement, la rencontre du début du mois en cours entre les deux parties a servi à aplanir les divergences et à régler nombre de points encore en suspens. Selon le CNES, qui a appelé à «la clarification de certains aspects relatifs notamment aux mécanismes d’augmentation et à l’échéance d’application du nouveau régime», le ministère a répondu que le régime «ne sera pas forfaitaire». Pour le ministère «Ce pourcentage sera calculé par rapport au traitement global» , ce qui , lit-on encore dans le comuniuqé du CNES rapporté par l’APS, permettra «d’augmenter la valeur de l’indemnité à chaque fois qu’il y aurait une augmentation du traitement global à travers les changements d’échelons et/ou de grade ou une éventuelle augmentation de la valeur du point indiciaire». Ceci pour la partie variable de ce régime, car pour la partie fixe le CNES indique qu’une rencontre aura lieu «incessamment» pour revoir certains points avant le dépôt de la mouture finale, dans les semaines à venir, au niveau du Premier ministère. Le syndicat a en outre annoncé que les propositions sur le régime variable concernant la recherche scientifique et le développement technologique «sont finalisées». S’engageant à mettre en application la décision du chef de l’Etat, qui a souhaité dans son discours, prononcé à Sétif le 12 novembre dernier, une «reconsidération» de la place de l’enseignant universitaire, le ministère s’est aussi engagé à satisfaire la revendication du CNES relative au logement. Le département de Harraoubia a, dans ce cadre, rassuré son partenaire du «règlement définitif» du transfert de bail des logements Opipes, et de la régularisation de 1.682 logements EPLF, sur les 3 mille concernés. Pour ce qui est de l’épineux dossier des 6.500 logements, il a été convenu que des commissions se chargeront de distribuer la première tranche de 3.500 unités alors que la réalisation de la deuxième tranche, a annoncé le ministère, connaît encore quelques «difficultés». L’amélioration de la gestion des universités, un point sur lequel le CNES a toujours insisté, le ministère a annoncé la promulgation de deux décrets, signés le 21 janvier 2010, relatifs à la création de deux commissions nationales autonomes chargées, pour l’une, d’évaluer cette gestion et pour l’autre d’évaluer la recherche scientifique.
K. H.

Par : Kamal Hamed

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel