Le Midi Libre - evénement - Le chômage en ligne de mire

Edition du 16 Novembre 2009



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




La 1ère Conférence arabe sur l’emploi des jeunes s’ouvre à Alger
Le chômage en ligne de mire
16 Novembre 2009

Des experts arabes se penchent depuis hier et jusqu’ à demain, sur la problématique de l’emploi dans le monde arabe avec, en toile de fond, les conséquences de la crise financière mondiale.

Rappelons, dans ce cadre, qu’à l’instar des autres régions du globe, le monde arabe traverse une phase des plus cruciales de son histoire en raison de l’impact de la crise financière mondiale qui fut, selon les experts, très néfaste sur les économies des pays arabes. L’une des conséquences directes engendrées par la crise, un chômage en constante progression, de l’ordre de 14%, en sachant que la catégorie des jeunes qui représentent 50% du nombre total de chômeurs et constituant le 5e de la population, est la plus touchée par la crise. Notons que dans certains pays arabes, le taux de chômage chez les jeunes dépasse les 70%. «Face à cette situation, il incombe aux pays arabes de mettre en place des stratégies et des mécanismes efficaces à même de juguler les effets de cette crise et ce, à travers la mise en place de dispositifs plus performants», a affirmé hier le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale à l’ouverture, à Alger, de la 1ère conférence arabe sur l’emploi des jeunes organisée sous le haut patronage du président de la République et conjointement entre l’Organisation arabe du travail (OAT) et le ministère du Travail algérien. «Cette première conférence est le résultat du dernier sommet économique et social des chefs d’Etats arabes qui avait donné naissance au Pacte arabe de l’emploi pour la période allant de 2010 à 2020 et dont l’un des objectifs est de baisser le taux de chômage de moitié, de 14 à 7%, et augmenter la productivité de 10% au cours de cette décennie», a déclaré le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, dans une allocution lue en son nom par Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la présidence de la République. Selon le ministre, les estimations de la Banque mondiale et de l’Organisation arabe du travail soulignent qu’il faut créer entre 80 à 100 millions de postes d’emploi d’ici à 2025, soit une moyenne de 6 millions d’emplois par an. La tenue de cette première conférence arabe sur l’emploi des jeunes «vient affirmer l’intérêt que portent les pays arabes et l’organisation arabe du travail quant à l’édification de sociétés futures saines et éviter les problèmes, risques, maux et déviations de comportements et ce, à travers l’insertion des jeunes, non seulement dans la vie professionnelle mais aussi de manière globale dans la vie sociale, culturelle et politique en tant qu’élément efficace et productif (…)», a déclaré le directeur général de l’Organisation arabe du travail, Ahmed Mohamed Lokmane. «Le choix de l’Algérie pour abriter cette première conférence est plus que justifié car l’Algérie possède une riche expérience dans ce domaine, en plus de la diversification et la multiplication des institutions et organismes concernés par les préoccupations des jeunes et leurs activités adéquates», a ajouté le responsable. Dans le contexte algérien, Tayeb Louh a souligné que le taux de chômage global est passé de 30% en 1999 à 11,3% en 2008, un recul dû à «une amélioration du contexte de notre économie nationale particulièrement hors hydrocarbures qui s’est traduite par la création de 626.000 emplois», a ajouté le ministre.

Par : YOUNES DJAMA

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel